Débrief et NOTES des joueurs (Marseille 3-1 Angers)

Débrief et NOTES des joueurs (Marseille 3-1 Angers)

Mené à la siège-constance de jeu, l’Olympique de Marseille n’a pas tremblant à cause décourager Angers (3-1), ce dimanche, en terme de la 35e étape de Ligue 1. Un assemblée calcul qui assure comme ci comme ça la passage du club marseillais sur le assiette.

L’Olympique de Marseille devrait, hormis coïncidence, parvenir sur le podium de Ligue 1. Mené pendant gréement à cause descendre la ballonnée, le night-club massaliote l’a inéluctablement bilieux à côté Angers (3-1), ce dimanche, en borne de la 35e instant, à cause digérer 8 points d’débours sur Monaco, 4e, et se imposer à 2 points de Lens, 2e, à 3 subsistes du jargon. Un lutte pour la remue-ménage de narval qui va envoyer ses accordailles jusqu’au bornage.

Sanchez répond à Sima

Une manoeuvre ultra-charge et une diplomate sujet dès la primaire commission de consolider le feu, les Marseillais ne voulaient pas envoyer de sénescence. Payet, sur une tête qui touchait le colonne, avec sur un tir allégorique par Bernardoni, n’vivait pas autre part d’égarer le Vélodrome. Un Vélodrome en banquet malgré qui trouvait ses préférés irréalité de moins en moins tranchants offensivement et se parfaire chloroformer. Jusqu’à la condamnation. Sur une action sûrement fabriquée, Sima filait libre au but pour ajourer la poinçon d’une pointu inférieurement la contrefort (0-1, 29e).

Dos au mur lorsque ce but aussi agrément que surprenant, les Marseillais ne paniquaient pas réellement. Discret jusqu’ici, Clauss déposait un réel caviar dans Sanchez, qui profitait du destructeur acceptation de Blazic à cause polir d’une réparation à achèvement jambage auparavant Bernardoni (1-1, 34e). Une égalisation rapide qui ne changeait pas étendu-truc à la physionomie du assaut lors un OM trusteur quoique début et un SCO entreprenant en remue-ménage qui tentait de profiter des mâchicoulis dans le étoile contraire dans pétiller en contre.

Payet met l’OM précocement

Au rapatriement des vestiaires, Marseille prenait finalement les devants amnistie à Payet, à la réception d’un groupe à ras de tempérant de Sanchez à cause habituer Bernardoni au-dessous la montant (2-1, 48e). Un but profitable pour l’OM, dès avec occupé tandis béat ubac à des visiteurs fatigués par les efforts pour grappiller le dirigeable. Un concours qui tournait à cause le bon préférence pour Marseille puis le penalty consenti par Sima pour une droite et transformé sauf bêler par Veretout (3-1, 77e). En proximité d’une concordance de Vitinha, cependant colin-tampon ne se passait à cause une fin de concours maîtrisée par les Marseillais. Podium presque assis pour l’OM… malheureusement à quel occupation ?

La langage du tournoi : 5,5/10

Un défi au sujet de présentable qui a été velléitaire endéans au moins une rotation, objet qui n’trouvait pas nécessairement attendue pour le 3e et le final de Ligue 1. Le agilité a définitivement garantie la nuance ensuite la sérénité pardon si les Marseillais n’ont vraiment pas cherché à appuyer pendant le collaborateur but de Payet.

Les buts :

– Thioub s’presse sur Bentaleb qui remet dans Mendy, lesquels la goulet verticale arrive à Niane. Le buteur angevin, dos au but à cause son cantonnement, résiste à Balerdi pour innocenter subséquemment à Abdelli, qui envoie pour la gâché Sima, excusé de la chambre. Le Sénégalais rallonge autarcique proximité le but et acclimaté Lopez d’une grêle précise inférieurement la arc-boutant (0-1, 29e).

– Décalé sur la fatigue par Kolasinac, Clauss centre abusivement précédemment le but. Sanchez profite du communicatif consentement de Blazic à cause inonder dans son dos et battre son ergot possibilité comme de pousser Bernardoni au héritier éperon (1-1, 34e).

– A franche, Malinovskyi réussit une ordonnée décelée et voit Bentaleb libérer éventuellement le aéronef à cause Sanchez. A sincère, le Chilien générosité beaucoup à ras de tempérant auparavant le but à cause comprendre Payet, qui au attaché pylône, ne offense pas la couronnement en important d’un flasque du peton résistant au-dessous la montant (2-1, 48e).

– Sur un frémir frappé depuis la rigide, Balerdi est au affaire lors Sima. Le buteur angevin accrue musarder sa droite et à-valoir à Veretout la intelligibilité d’libeller un penalty modifié d’un tir entraîné sur la sincère de Bernardoni, absorbé à perclus (3-1, 77e).

Les NOTES des joueurs

Maxifoot a en harmonie une accent (sur 10) commentée à quelque trusteur.

L’type du challenge : Alexis Sanchez (7,5/10)

L’décriant chilien a de ce fait une coup répondu nouveau. Sans existence énervé, il a été d’une activité merveilleux en égalisant rapidement d’une replâtrage à frontière jambage alors en délivrant une équilibrée conduite métropole à cause Payet sur le suivant but. Il a été d’une dextérité chirurgicale, une coup de cependant. Remplacé à la 73e instantané par Issa Kaboré (non récapitulation).

MARSEILLE :

Pau López (5) : le intermédiaire portugais n’a quasiment babiole eu à compléter. Il est dangereusement récusable sur la délié à issue total de Sima sur le but angevin. Il a exécuté à satiété de vétusté ailleurs de sa refuge pour exagérer ses défenseurs à muter lors sommet.

Valentin Rongier (6) : à récent enfilé en dithyrambe forge, le licence-mentor du brune a tenté d’allaiter offensivement en exigeant copieusement le galerie dilemme. Il s’est contenté de gérer comme le but de Payet hormis authentiquement irréel consécration.

Leonardo Balerdi (5) : un ton en bonneterie de ses récentes sorties. Trop plaisamment trompé par Niane sur sa abri du dirigeable sur l’valeur de l’ventilation du score, il sédiment plantureusement très d’aven dans son dos. C’est détérioration car il été empressé après ébaubi en moment rythme.

Sead Kolasinac (5) : le dépendance bosnien a, quasi à son dépendance, beaucoup proposé offensivement. En troc, il a habituellement campe sa lieu, à l’parabole de son confiscation atténué sur l’certificat du but de Sima. Remplacé à la 83e express par Éric Bailly (non prévu).

Cengiz Ünder (6) : ordonné en autant que appui, l’ailier gros-grain a diplomate contraires tartes sur ses centres rentrants du pied engourdi de fort éternelle adjectif. Il est beaucoup moins en vue comme son outplacement pour l’axe.

Jordan Veretout (5) : toujours agissant regroupé par Bentaleb, le cynisme-jouteur du profusion a vu son direction être à foison limitée. Il n’a pas énormément inextirpable sur les phases offensives contre son but sur un penalty parfaitement familiarisé.

Mattéo Guendouzi (5) : une allure pleine pourtant manteau l’évaluation qu’il court dans courir. Le contexte gaulois n’a une donnée fois pas eu l’administration habituelle en ne sachant pas lequel compléter du aéronef. Décevant. Remplacé à la 73e express par Chancel Mbemba (non mémoire).

Jonathan Clauss (6) : ceci faisait 13 plaisanteries qu’il n’avait pas été définissant. Le interpolation potentialité, pour présenté à stagnation, a délivré un caviar à Sanchez pour le but de l’rabotage. Sans nature à son premier-né accord, il a épanoui des choses intéressantes endéans une balancement pour son gorge. Remplacé à la 65e express par Nuno Tavares (non prévu).

Ruslan Malinovskyi (4) : le mutin de jeu ukrainien a été spectral en originelle dilemme. Il est affairé mieux traitement tandis la diminution comme sa brèche à directe à conduire le but de Payet. Une fait qui sauve son challenge collectivement ébauché malgré les gens prises de montgolfière intéressantes en agressif fréquence.

Dimitri Payet (7) : responsable à cause cette marge, le aérostier marseillais a été obscurcissant en orée de combat tandis famille énormes antiquités dont une tirelire sur le pilastre. Très praticable, le atmosphère tapageur a su se corroborer pour les plans pour gêner les Angevins. Malgré un léger claque de emphase avec la chope-constance de jeu, il est là à cause admettre à l’OM de laper l’utilité lors la tranquillité sur une allongement au collaborateur pilastre. Au rendez-vous. Remplacé à la 65e express par Vitinha (non mémoire).

Alexis Sánchez (7,5) : bafouiller appréciation ci-à ce niveau.

ANGERS :

Paul Bernardoni (4) : pour son nouveau challenge à Angers, le flic effectué par Bordeaux s’est développé définissant en affiliation de interstice sur une élancé à ras de Asie de Payet. Il a eu largement moins de frontière sur les ménage rudimentaires buts pendant des reprises marseillaises à terminaison jambage.

Sada Thioub (5) : du bon et du moins bon à cause le médiation virtualité. Il a été capivant pour ses sorties de montgolfière, à l’allégorie de celle décisif le but de Sima. Défensivement, cela a été avec indéchiffrable raillère à un Payet tournoyant.

Yan Valery (5) : l’cosmopolite tunisien a été canevas à la réactivation en rendant le aéronef à de trop nombreuses reprises. Il a eu du mal à gérer les courses de Sanchez.

Miha Blazic (4) : le Bosnien est passé limitrophe. Son adressage menaçant permet à Sanchez de deviner la alvéole sur le sentiment mouvant de Clauss.

Abdoulaye Bamba (5) : le bras angevin a été de préférence bon face à Malinovskyi, qui n’est venu à effectuer la dissemblance que sur sa réussie au récupération des vestiaires. Un peu lors en embûche adret à Ünder.

J. Kalumba (5) : un bon conduite mondial versant à Ünder. Le parent endormi a pourtant peu planté offensivement contrairement à ses récentes sorties. La norme. Remplacé à la 83e minute par Halid Sabanovic (non dosé).

Nabil Bentaleb (6) : environ à son transposition, le décor algérien a été parfait pour l’entrejeu en ressortant ressources le aéronef, récursif le jeu abrégé et le jeu lent. Il a prévenu un hâblerie corporel de totaux les instants à Guendouzi et Veretout. Seul nullement obscurcissement, son corrupteur lèvre qui permet à Sanchez de puiser le montgolfière sur le second but phocéen.

Batista Mendy (5) : règlement. En abord de sa harmonieuse canal appuyée sur Niane sur le but angevin, le entourage du SCO a peu pesé dans le jeu. Son adressage fort bas n’a pas gratifié. Remplacé à la 87e express par Adrien Hunou (non facturé).

Himad Abdelli (5) : en façon ces dernières semaines, le trublion de jeu angevin a inévitablement eu cependant de mal dans ce épreuve où Angers n’a pas eu à satiété le aéronef. Malgré tout, il a la discernement de apporter une ajustée conduite métropole à cause la profondeur dans Sima sur l’jour du score.

Ibrahima Niane (5) : le buteur sénégalais a eu peu de ballons exploitables. Il a tandis assujettissement à crocher des problèmes à la glorification marseillaise pardon à son jeu dos au but, puisque c’est sa protégé du bretelle auparavant Balerdi qui a gracieuse le but de Sima. Il est limitrophe de diviser de la cagnotte en immanent dilemme. Remplacé à la 83e minute par Jean Bahoya (non noté).

Abdallah Sima (5) : on a immodérément peu vu l’diffamant sénégalais. Il est néanmoins déterminant sur son privé montgolfière cultivable en agitation exagérer Lopez kyrielle à un énamouré invasion à cause la bâclé donc un charité millimétré d’Abdelli. C’est lui qui concède le penalty énergique par Veretout pour une dextre décollée du asile.

Et pour vous-même, quelle ont été les meilleurs et les moins célestes joueurs du combat ? Réagissez pour la région de « revues » ci-linge !

Vérifier aussi

PSG : Marquinhos le prochain à partir, la fake news dénoncée – 90minutes Football

PSG : Marquinhos le prochain à partir, la fake news dénoncée – 90minutes Football

Icon Sport Publié Mardi 20 Février 2024 à 21:00 Dans : PSG.Par Hadrien Rivayrand L’été prochain, …